Latest Post

6/recent/ticker-posts

Short Stories: La Belle Catrinelle et Pif – Paf le Lutin

– Bien le bonjour, père  Latisane Desureau  ! 

– Salut et grand merci, Pif Paf Lelutin. 

– Si je vous le demande, est-ce que je pourrais épouser votre fille  ? 

– Oui, bien sûr, cela se peut si la mère Traitlavàche, son frère Hautorgueil, sa sœur Fromagemou et la belle Catrinelle sont d'accord, cela se peut vraiment. La mère Traitlavache, où est-elle à cette heure ? – A l'étable, elle trait peur nous faire le beurre. – Bien le bonjour, la mère Traitlavache  ! 

– Salut et grand merci, Pif Paf Lelutin. – Si je  vous le demande, est-ce que je pourrais épouser votre fille  ? 

– Oui,  cela  peut  se  faire  si  le  père Latisane Desureau et le frère Hautorgueil et la sœur Fromagemou et Catrinelle elle-même sont d'accord. Mais le frère Hautorgueil, où est-il à présent ? 

– C'est au bûcher qu'il est, et notre bois, qu'il fend. 

– Bien le bonjour, frère Hautorgueil  ! – Salut et grand merci,  Pif  Paf  Lelutin. 

 – Si  je  vous  le  demande,  est-ce  que  je  pourrais épouser votre sœur  ? 

– Oui,  bien sûr, si le père Latisane Desureau, la mère Traitlavache et la belle Catrinelle sont d'accord, la chose pourrait se faire. Mais où se trouve donc la sœur Fromagemou ? 

– Dans  le  jardin  qu'elle  est,  à  nous  couper  des  choux.  Bien le bonjour, sœur Fromagemou  !  

– Salut et grand merci, Pif Paf Lelutin. – Si je vous le demande,  est-ce que je pourrais épouser votre sœur  ? 

– Oui, bien sûr, c'est tout à fait possible si le père Latisane Desureau, la mère Traitlavache, le frère Hautorgueil et la belle Catrinelle elle-même sont d'accord. Mais où puis-je trouver la belle Catrinelle ? – Dans la chambre, à compter ses sous dans l'escarcelle. 

– Bien le bonjour, Catrinelle  ! – Salut et grand merci, Pif Paf  Lelutin.  

– Si  je  te  le  demande,  veux-tu  être  ma  chérie ?  

– Mais bien sûr, si le père Latisane Desureau,  la mère Traitlavache, le frère Hautorgueil et la sœur Fromagemou sont d'accord, cela pourrait bien arriver. 

– Belle Catrinelle, combien as-tu pour faire la dot ? 

– Quatorze sous  de capital, trois francs cinquante de dettes, une demi-livre de poires sèches, une main de prunes, une poignée  de  carottes.  Et  si  je  ne  suis  pas  trop  sotte,  Cela  fait  une belle dot ! 

– Mais toi, cher Lelutin, quel  métier est le tien Serais-tu artisan tailleur ? 

– Quelque chose de meilleur ! – Serais-tu cordonnier ? 

– J'ai un meilleur métier ! 

– Serais-tu forgeron ? 

– Mais c'est bien mieux, voyons  ! 

– Serais-tu donc meunier ? 

– C'est beaucoup mieux, ce que je fais ! 

– Peut-être alors que tu fais des balais ? 

– Exactement, voilà ce  que je fais. Un aussi beau métier, est-ce que tu en connais ? 

Post a Comment

0 Comments

enchante 4 class 8